Un Grec déluré

Depuis que le chantier Olympic à Thessalonique, en Grèce, et le chantier Jack Beck SA à Faoug sur le lac de Morat collaborent, plusieurs bateaux maniables et rapides de marque Olympic naviguent sur les lacs suisses, pour lesquels ils semblent taillés sur mesure. La palette du chantier grec, qui construit des bateaux depuis 30 ans, comprend des modèles de 4 à 6,2 mètres. Tous sont équipés d’un hors-bord. Le chantier vaudois commercialise en exclusivité ces bateaux en Suisse, des bateaux construits par un petit chantier (neuf collaborateurs) très performant. Bien que la collaboration remonte à tout juste un an, le succès des ventes montre bien que le concept Olympic répond parfaitement à un besoin: le souhait d’avoir un bateau simple, solide, fait pour le beau temps et qu’on a plaisir à piloter. Et qui ne coûte pas les yeux de la tête. Comme l’Olympic 580 BR avec lequel nous avons dessiné des courbes rapides au pied du Mont Vully. Confortablement assis et disposant d’une bonne vue alentour, nous filons allègrement à un bon 72 km/h sur le lac dont la surface est lisse comme un miroir, coupons les vagues que nous créons nous-mêmes, de travers ou frontalement, et progressons sans broncher grâce à la coque en V profond dotée de deux longs bouchains.

Fliesstext